Double meurtre de Pujaut: vers un troisème procès

112

Rebondissement inédit dans l’affaire, ou plutôt le feuilleton, du double meurtre des frères Munoz à Pujaut. Ce règlement de comptes sanglant, dans le milieu mafieux nîmois des machines à sous, avait eu lieu en juin 2001. Mais treize ans plus tard, le conseil constitutionnel a rendu une décision qui vient tout remettre en cause et provoquer la tenue prochaine d’un… troisième procès. Dans le même temps, Laurent Laty-Reboul, l’un des deux accusés du double meurtre, est libéré.

Faits

Rappel des faits. Le 30 juin 2001, deux corps criblés de balles sont découverts dans une voiture calcinée à Pujaut (Gard). Les frères Munoz, dont l’un trempait dans des affaires louches et notamment le contrôle des juteuses machines à sous à Nîmes, sont les victimes. L’enquête sera longue. À son terme, Laurent Laty-Reboul et Vincent Rouvière, hommes de main du parrain nîmois, sont condamnés en première instance à 20ans et 18 ans de réclusion.

Appel

Ils font appel. En cavale pendant sept mois. En novembre 2012 à Avignon, ils comparaissent libres, changent de version tout en niant toujours,et au moment des réquisitions, Laty-Reboul disparaît… Rouvière écope de 15ans, en pleurs dans le box, tel un homme coincé entre la peur de balancer et l’enfer d’une cellule. La cour décide que l’appel de Laty Reboul est caduc : sa peine de 1re instance est ramenée à exécution. Le 6 juin 2013, il est arrêté et incarcéré à Béziers.

Conseil Constitutionnel

Mais voilà, « le Conseil Constitutionnel a considéré que même s’il avait quitté son procès, il n’avait pas renoncé à son appel » explique l’un de ses avocats Me Teissedre. « Il a donc le droit d’être jugé jusqu’au bout. » Et du coup, le titre de détention n’existait plus. La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Nîmes a décidé sa remise en liberté. Un 3e procès doit avoir lieu…On ne sait pas encore où.

Laurent Laty-Reboul, lors de son procès à Avignon : lire l’article de presse en intégralité Dauphiné Libéré le 12 août 2014

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *